Aéroport de Sénou : Saisie de 5,5 kg de cocaïne

Publié le 08/01/2014
La Cellule aéroportuaire de lutte contre la drogue ne cesse de faire des prouesses. C’est ainsi qu’à la date du 24 décembre, les éléments du Lieutenant Alhader Yoro Maïga ont saisi 5,5 kg de cocaïne que transportait un suspect de nationalité bolivienne.
C’est aux environs de 17 heures, dans la soirée du 24 décembre dernier, que les agents de la Cellule aéroportuaire, antenne de l’Office central de lutte contre les stupéfiants à l’aéroport de Sénou, ont interpellé un ressortissant de nationalité bolivienne.
Il s’agit d’un individu répondant au nom de Marco José Vaca Guari, 28 ans, ingénieur en informatique. Un passager qui voyageait à bord de la compagnie Asky Airlines, en provenance de Sao Paulo, et qui avait pour unique bagage un petit coussin.
C’est cet état de choses qui a tout de suite attiré l’attention des agents de l’Office central de lutte contre les stupéfiants. Ceux-ci se sont en effet demandé comment un passager pouvait bien quitter Sao Paulo pour rallier Bamako, en passant par Lomé et Ouagadougou, avec en tout et pour tout bagage un petit sac contenant un coussin.
Ils ont aussitôt procédé à la fouille corporelle de Marco José. Mais celle-ci s’est révélée infructueuse. Ils ont ensuite défait le petit coussin, qui a livré son contenu, une sorte de poudre blanche. Les agents ont aussitôt envoyé la poudre en question au Laboratoire national pour analyse. Le résultat fut sans appel, il s’agissait bien de cocaïne.
Finalement, le Bolivien a commencé à coopérer. Il devait loger à l’hôtel et c’est là que quelqu’un devait le contacter. Marco José Vaca Guari a déjà été présenté au Procureur de la République du Tribunal de la Commune VI.
Auparavant, la Cellule aéroportuaire avait déjà saisi, au mois de novembre 2013, 1 kilo 600 d’amphétamines et, dans la même période, 2 kg de cocaïne, également en provenance de Sao Paulo.
L’Office central de lutte contre les stupéfiants est une structure spécialisée créée en 2010 qui a des démembrements dans toutes les régions administratives du Mali et à l’Aéroport de Sénou.
C’est un service mixte, composé de douaniers, de policiers et de gendarmes, qui abattent un travail remarquable, malgré les tentations. Malheureusement, toutes les conditions pour la réussite de ses missions ne sont pas remplies, faute de conditions idoines, carence à laquelle s’ajoute une absence totale de primes de motivation.
Pierre Fo’o Medjo, malijet.com
MÉTÉO À BAMAKO
Température : 14°C
Clair
Humidité : 31%
Vent : N à 0km/h
Détail et prévisions
IL EST 06:27 AU MALI
Nombre de passagers à l'arrivée de l'aéroport de Bamako hier :




Attestations DE RETARD
INDEMNISATIONS / LITIGES
Log in
Contactez-nous
A propos
2013-2017 Aeroport-Bamako.com.